Les sept sœurs

A l’instar de Nora Roberts dans la romance contemporaine et d’Anna Todd dans la new romance, Lucinda Riley est la reine incontestée de la saga familiale intergénérationnelle. Convaincue par les nombreuses chroniques parues sur Les Sept soeurs, je me suis laissée tenter.

Le principe de cette saga

Un énigmatique milliardaire surnommé Pa Salt adopte et élève six petites filles venues des quatre coins du monde. Son but était à l’origine d’adopter sept enfants et de leur donner le nom des étoiles qui composent la constellation des Sept soeurs : Maia, Alcyone, Astérope, Célaéno, Taygète, Electra et Mérope. Mais la septième ne vint jamais et la tribu d’Aplièse se constitua autour de Maia, Ally, Star, Cécé, Tiggy et Electra. 

Les six soeurs grandissent donc dans un véritable paradis doré au sein du magnifique manoir Atlantis aux bords du Lac de Genève. Ainsi préservées des vicissitudes de la vie, elles apprennent dans un choc indescriptible la mort de leur père et mentor. Victime d’une crise cardiaque, il laisse derrière lui de nombreux mystères quant à l’origine de ses filles. Néanmoins, il leur fait remettre à chacune une lettre contenant quelques indices de leur passé ainsi que des coordonnées GPS gravées dans une fascinante sphère armillaire.

sphère armillaire

Et l'aventure commence

Le premier tome est consacré à l’aîné des filles : Maia. 

Alors que toutes les soeurs devenues adultes s’en sont allées vivre leur vie et leur passion loin d’Atlantis, Maia, elle, est restée. Elle n’a jamais pu se résoudre à quitter Pa Salt. Elle vivait donc sur le domaine dans un Pavillon aménagée pour elle seule. Et quoi qu’en dise Ally, elle y est très heureuse ! Son don à elle, ce sont les langues. Elle est naturellement polyglotte. Devenue traductrice pour l’édition littéraire, elle travaille de chez elle, recluse mais en sécurité.

Ce ne fut donc pas de gaieté de coeur qu’elle accueillit les nouvelles déconcertantes de Pa quant à ses origines. Si elle en croit les coordonnées GPS de la sphère armillaire, elle a été adoptée au Brésil et plus particulièrement à Rio de Janeiro. C’est étonnant cette connexion avec le Brésil car elle traduit actuellement l’ouvrage d’un écrivain brésilien dont elle apprécie particulièrement l’oeuvre, celle de Floriano Quintelas.

Mais quand Zed la recontacte, après près de dix ans de silence, pour lui présenter ses condoléances et lui proposer de le revoir, qu’elle prend sa décision. Plutôt le Brésil et les affres de la découvertes de ses origines que d’affronter Zed. Trop de douloureux souvenirs se rapportent à son premier amour, et bien trop de secrets restent à taire.

L'histoire de Bel

Quand elle se présente à la Casa das Orquidéas de Rio de Janeiro, Maia déroule pas à pas le fil de son histoire. Et les quelques lettres qui lui sont révélées la plonge dans l’histoire d’une illustre aïeule Elizabeth Aires Cabral issue d’une fameuse lignée aristocratique. Le lecteur est alors invité à faire un saut dans le temps, le Rio de 1929 : la ruée vers l’or noir qu’est le café, la construction du Christo du Corcovado qui mène Bel à Paris et vers son destin, et la banqueroute financière causée par le Jeudi Noir de Wall Street.

Christo corcovado

Cette histoire sur deux temps est juste fascinante et se retrouver les contemporains de la construction du Christo est une aventure tellement exaltante. Le seul bémol que je pourrais émettre, c’est que l’histoire de Bel prend presque le pas sur celle de Maia et que je suis ressortie de ma lecture avec encore bien des questions et des attentes sur son histoire à elle. Que devient Zed ? Apprendra-t-il le secret qu’elle cache ? Ferra-t-elle des recherches sur ce pan inexploré de sa vie ? Et comment Pa Salt a-t-il orchestré tout ça ?

Toujours est-il que ces questions ont attisé mon intérêt pour poursuivre ma lecture avec les histoires des autres soeurs : celle d’Ally avec La soeur de la Tempête, celle de Star avec La soeur de l’ombre, celle de Cécé avec La soeur à la Perle et celle de Tiggy avec La soeur de la Lune, celle d’Electra avec La soeur du Soleil et celle de Mérope avec La soeur disparue.

Bref, encore de belles promesses de lecture pour y découvrir d’autres pays et d’autres époques historiques !

Laetitia

Elle est coach en écriture et plus particulièrement en écriture de comédie. Elle est également romancière et scénariste. Elle écrit des comédies romantiques et des romans jeunesse d'aventures signés Elle David.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page