Les comédies romantiques Max Monroe

Il y a quelques temps de cela, en flânant sur ma kindle, je tombe sur My Brother’s Billionnaire Best Friend de Max Monroe… et je me laisse tenter par le synopsis, particulièrement alléchant.

Maybe ne veut qu’une chose. Mourir. Parce qu’après le texto qu’elle vient d’envoyer par mégarde au meilleur ami de son grand-frère pour qui elle a le béguin depuis l’enfance… il y a de quoi.

Déflore-moi, je t’en supplie !

Et là, j’ai mis le doigt dans un redoutable engrenage :). Max Monroe est un auteur à quatre mains. En effet sous ce pseudonyme se cachent deux romancières à la plume incroyable : sarcastique, fun, sexy, drôle et addictive.

Max et Monroe

Elles ont créé une galerie de personnages incroyables qu’on retrouve au détour de chacun de leurs romans. En fait, les héros et héroïnes de leurs comédies romantiques sont amis, collègue, associé, frère, sœur, cousin, cousine, etc… Ils fréquentent tous le même cercle.

A savoir de jeunes milliardaires aussi beaux que talentueux dans leur domaine : le droit des affaires, les applications, les médias, l’événementiel, l’hôtellerie, etc.

Ce que j’aime beaucoup dans leur roman, c’est qu’on retrouve deux types de personnages : des timides et des extravertis. Des vierges délurées, des bourreaux de travail introvertis. Des séductrices nées, et des séducteurs invétérés. Et le mélange fait bien évidemment des étincelles.

Parmi les personnages masculins, mon préféré est sans aucun doute Caplin Hawkins, le frère de Léna. Caplin en plus d’être l’avocat d’affaire vedette de la ville est un play-boy de la pire espèce, à tel point que ses amis lui interdisent l’accès à leur sœur. Charmeur, sarcastique, narquois, amuseur et amusant, il brise les cœurs à tour de bras. Evidemment sa réputation le précède.

Dans The Billionnaire Book Club, la rencontre entre Cap et Ruby est une scène d’anthologie.

Ruby prépare le concours du barreau à la fac de droit. Alors qu’elle remplace un ami étudiant à la bibliothèque du campus, elle fait la rencontre de Caplin qui y vient faire des recherches pour une affaire importante.

En plus du droit, Ruby a une autre passion : les livres audio. A tel point qu’elle est devenue narratrice professionnelle pour des audiobooks de romance.

Ce jour-là, justement, elle en écoute une avec ses écouteurs tout en surveillant la bibliothèque. Mais alors que les deux héros sont plongés dans une scène d’amour torride, le téléphone de Ruby tombe au sol, décrochant les écouteurs. A ce moment toute la bibliothèque profite des ébats de Catarina et Sergio, sous l’œil narquois de Caplin, qui évidemment n’en perd pas une miette.

Cette scène est horrible pour la fille, le comble de la gêne, le summum de l’embarras. C’est juste énorme !

Les héroïnes ont souvent le chic pour se mettre dans des situations impossibles, plus embarrassantes les unes que les autres. Entre le déflore-moi de Maybe et la scène de sexe de l’audiobook en pleine bibliothèque de droit, on est confronté à des scènes plus drôles les unes que les autres !

Seul bémol, ces livres sont en anglais ! Alors je vais faire un appel solennel à Max et Monroe.

S’il vous plaît, faites traduire vos romans en français pour les lectrices fans de comédie romantique ! S’il vous plaîîîît !

Laetitia

Elle a consacré ses études et une partie de sa carrière à comprendre ce qui faisait d’une histoire, une « bonne » histoire. Quelles en étaient les composantes structurelles ? Comment s’architecture un récit ? Quels sont les ingrédients indispensables ? De l’idée à la rédaction, elle a mis au point une méthode d’écriture qui s’appuie sur des approches scénaristiques anglo-saxonnes, sur un marketing d’auteur 3.0 et sur des outils de coaching empruntés aux neurosciences. Avec ce procédé, elle offre aux auteurs l’opportunité d’écrire la « meilleure » histoire de leur vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page