Une série en “Hors”

Parmi mes auteurs fétiches de romance, je compte la talentueuse Georgia Caldera et sa série de romance contemporaine Hors de portée, Hors de question, Hors de contrôle, où l’on retrouve Scarlett et Aidan dans le premier tome, puis Sonia et Axel dans le deuxième et troisième. 

Tous les personnages sont liés. Scarlett est amie avec Sonia et Axel est un des employés d’Aidan. Le fait de retrouver des personnages auxquels on s’est attaché dans plusieurs des tomes est vraiment sympa.

Ce que j’aime particulièrement chez Georgia Caldera est le soin qu’elle apporte à la construction de ses personnages masculins. Torturés, abîmés par la vie, handicapés des sentiments, à fleur de peau, revêches et taciturnes, ils sont allergiques à toutes relations humaines… Mais quand ils tombent amoureux, ils sont passionnés et exclusifs.

Les personnages féminins sont eux-aussi très intéressants car elles se cachent sous un masque. Elles ne montrent pas leur vraie personnalité, même pas à leurs amies !

Alors quand elles se font démasquer par un espèce d’ours mal léché foncièrement séduisant et attachant, elles fondent.

Les dialogues sont relevés, les punch lines percutantes, et les joutes verbales endiablées.

Un de mes mentors à l’écriture de scénario avait dit qu’une bonne romance repose sur la description de deux héros aussi fascinants l’un que l’autre.

C’est ce que fait Georgia Caldera.

Partagez-vous mon point de vue ? Si vous avez lu la série, n’hésitez pas à m’envoyer vos impressions.

Excellente lecture, 

Et à bientôt.

Avec toute mon amitié littéraire,

L.L.L. David

Laetitia

Elle a consacré ses études et une partie de sa carrière à comprendre ce qui faisait d’une histoire, une « bonne » histoire. Quelles en étaient les composantes structurelles ? Comment s’architecture un récit ? Quels sont les ingrédients indispensables ? De l’idée à la rédaction, elle a mis au point une méthode d’écriture qui s’appuie sur des approches scénaristiques anglo-saxonnes, sur un marketing d’auteur 3.0 et sur des outils de coaching empruntés aux neurosciences. Avec ce procédé, elle offre aux auteurs l’opportunité d’écrire la « meilleure » histoire de leur vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page